Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2008

RECONNAISSANCE ETAT DE CATASTROPHE NATURELLE

L’arrêté interministériel du 24 décembre 2008 portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour les inondations le 3 septembre 2008 sur la commune de SATHONAY-CAMP

- début novembre 2008 sur les communes de AFFOUX, ANSE, ARNAS, AVEIZE, BAGNOLS, BLACE, (le) BOIS D’OINGT, BRINDAS, BRIGNAIS, BRULLIOLES, BRUSSIEU, CHAMBOST-LONGESSAIGNE, CHAMELET, CHARBONNIERES-les-BAINS, CHARNAY, CHASSELAY, CHAUSSAN, CHAZAY d’AZERGUES, (les) CHERES, CHESSY, CIVRIEUX d’AZERGUES, FRANCHEVILLE, GIVORS, GRIGNY, LACENAS, LE BREUIL, LE PERREON, LIMAS, LUCENAY, MONTAGNY, MONTROMANT, MONTROTTIER, MORANCE, OULLINS, POMMIERS, RIVERIE, SAINT FORGEUX, SALLES ARBUISSONAS, SOUZY, SAINT CLEMENT LES PLACES, SAINT ETIENNE DES OULLIERES, SAINT GEORGES DE RENEINS, SAINT JEAN D’ARDIERES, SAINT LOUP, SAINT MARCEL L’ECLAIRE, SAINT ROMAIN EN GIER, SAINT SYMPHORIEN SUR COISE, SAINT VERAND, SAINTE CATHERINE, SAINTE FOY LES LYON, TAPONAS, TASSIN LA DEMI LUNE, TERNAND, THURINS, VAUX EN BEAUJOLAIS, VILLE sur JARNIOUX


- ne…

Réchauffement climatique : la région lyonnaise très concernée

Face au réchauffement climatique, comment concilier vivre en ville et qualité de vie ?

Selon le site Millénaire3, développé par le Grand Lyon, "en 2070, il n'y aura plus besoin d’aller à Alger pour profiter de la chaleur et se prélasser au soleil ! En effet, d’ici là, d’après les prévisions de Météo France, le climat méditerranéen aura bel et bien pris ses quartiers sur le territoire lyonnais !"



Même si certains sont encore sceptiques au regard du réchauffement climatique, le constat dressé dans le cadre de l’élaboration du diagnostic du Plan Climat Territorial de l’agglomération lyonnaise est sans appel en ce qui concerne la chaleur. La ville est-elle adaptée à ces nouvelles conditions climatiques ? Moins de chauffage hivernal, c’est bien mais qu’en est-il des risques de surchauffe estivale ? Comment adapter l’environnement urbain à cette nouvelle donne ? Adapter la ville, le bâti et les modes de vie en ville ne nécessitent-ils pas une réflexion particulière ? S’adapter,…

"Catastrophe naturelle" pour les inondations du 1er novembre 2008

Inondations des 1er et 2 novembre 2008 : une première vague de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelles pour 43 communes, la plupart dans le Beaujolais, selon la Préfecture du Rhône.

Les inondations qu’a connu le département du Rhône les 1er et 2 novembre derniers ont causé des dégâts considérables dont ont été victimes les particuliers et les entreprises.
Depuis lors, les services de l’Etat se sont mobilisés pour apporter dans les meilleurs délais une réponse appropriée aux sinistrés et aux élus qui sont, au quotidien, en contact avec eux. Les sous-préfets d’arrondissement ont ainsi pu, par les nombreux contacts établis et par leur présence sur le terrain, s’assurer de ce soutien.

Les maires des communes touchées ont déposé en préfecture des demandes de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle que le préfet du Rhône a transmis au ministère de l’Intérieur. Cette commission a pu examiner le 20 novembre 2008 les 43 premiers dossiers reçus*, elle s’est prononcée favorabl…

Reconnaissance de l'Etat de Catastrophe Naturelle

L'arrêté interministériel du 05 novembre 2008 portant - reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour les inondations et coulées de boue survenues le 26 juillet 2008 concernant les communes de SAINT-GERMAIN-AU- MONT D'OR et GENAS

- rejet de l'état de catastrophe naturelle pour les inondations et coulées de boue survenues le 26 juillet 2008 concernant la commune de CHASSIEU

est paru au Journal Officiel du 07 novembre 2008.

Les sinistrés de la commune reconnue disposent d'un délai de 10 jours à compter de cette publication, pour faire parvenir à leur compagnie d'assurances un état de leurs pertes afin de bénéficier des dispositions de la loi n° 82-600 du 13 juillet 1982, relative à l'indemnisation des victimes de catastrophes naturelles.



A lire sur les sites de LYonenFrance : LYon-Boutique.fr :Spécial Image, son micro photo - ; Cuisine et Maison, des idées cadeaux - LYon-Nature.fr : L'éducation à l'environnement au menu du Conseil Régional - LYon…

Le point sur les Inondations du 2 novembre

Le département du Rhône a été touché par des pluies violentes dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 novembre, qui ont provoqué des crues et des inondations dans de nombreuses communes du département.

Selon le communiqué de la Préfecture du département du Rhône, ces intempéries n'ont fait aucune victime. 2 pompiers et 2 policiers de Villefranche-sur-Saône ont été hospitalisés pour une intoxication au monoxyde de carbone, mais leur état de santé n'inspire aucune inquiétude.

"48 communes ont contacté la préfecture pour engager la procédure de catastrophe naturelle. L'ensemble des maires a été informé par courrier de la procédure à suivre et l'ensemble des documents nécessaires est en ligne sur le site Internet de la préfecture (www.rhone.pref.gouv.fr).
Dès samedi soir, le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) a activé 3 postes de commandement :

- à Villefranche-sur-Saône, où 80 interventions ont été effectuées ;

- dans la vallée de l'Azergues, o…

Des pluies trois fois supérieures à la normale en juillet

Météo France a confirmé qu’après les pluies de juillet (176 mm soit trois fois la normale), supérieures à l’évapo-transpiration des plantes, les sols restent très humides pour la saison (+ 60 %).
Au plan agricole, grâce à cette bonne pluviométrie et à l’absence de canicule, la consommation pour l’irrigation est restée dans des volumes très bas. Après juillet 2007, déjà très économe en eau, juillet 2008 atteint même un minimum record.

Les piscines privées ont été peu utilisées.
Aucune pénurie pour l’eau potable n’a été enregistrée durant l' été, le Grand Lyon compensant facilement avec Crépieux-Charmy les quelques arrêts techniques des puits de Décines, Meyzieu, Chassieu.
Les débits des rivières sont partout au-dessus de la moyenne estivale, avec des valeurs 3 à 5 fois supérieures à l’étiage (minimum mensuel des 5 dernières années). Le comité sécheresse note tout de même que "A défaut d’un octobre pluvieux, qui est le plus bénéfique pour la recharge durable des nappes, il conviend…

Où l' on reparle du plan canicule !

La Préfecture du Rhône vient de faire le point sur le Plan canicule pour l' année 2008.

Qu' entend t' on par canicule ?
L’exposition d’une personne à une température extérieure élevée pendant une période prolongée, sans possibilité de récupération, est susceptible d’entraîner de graves complications. Les périodes de fortes chaleurs peuvent concourir à l’aggravation de pathologies préexistantes ou à l’hyperthermie, surtout chez les personnes fragiles et les personnes particulièrement exposées à la chaleur. (La canicule exceptionnelle de l’été 2003, a entraîné une surmortalité estimée à 14 802 décès1. Dans le Rhône, la surmortalité a été de 489 décès, soit + 50 % sur l’ensemble du mois d’août ou + 95 % du 4 au 18 août 2003.)

Les objectifs du Plan canicule
Le plan canicule a pour fonction de définir les actions de court et de moyen terme dans les domaines de la prévention et de la gestion de crise afin de réduire les effets sanitaires d’une vague de chaleur : Le plan précise so…

Actuellement sur LYFtvNews :