Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2013

Piétons et cyclistes : des accidents liés au passage à l'heure d'hiver...

Chaque année, en France, au moment du passage à l’heure d’hiver, est enregistré un pic d’accidentalité et de mortalité dont les piétons sont les premières victimes.  Stéphane ROUVÉ, Préfet délégué pour la défense et la sécurité attire l’attention de tous les usagers de la route, et particulièrement celle des plus vulnérables, sur la nécessité de redoubler de prudence à l’occasion du changement d’heure qui est intervenu ce dimanche 27 octobre.
Il rappelle que le passage à l’heure d’hiver est traditionnellement marqué par une sur-accidentalité routière des piétons à l’aube (8h-10h) et au crépuscule (17h-19h). 
En 2012, dans le Rhône, 44% de la mortalité piétonne (4 personnes sur 9 ) est survenue en trois mois, entre novembre et janvier.
L’heure d’hiver accroît la période d’obscurité aux heures de pointe, heures auxquelles les usagers de la route sont les plus nombreux et les plus fatigués. Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, le sur-risque lié…

Grand Lyon : un nouveau radar fixe à Rillieux la Pape

Unnouveau radar fixe destiné à sanctionner les dépassements de la vitesse maximale autorisée pour les poids lourds et les voitures a été installé dans le sens Paris/Marseille, sur l’autoroute A46 Nord, à Rillieux-la-Pape. Cet appareil remplace le radar installé en aval sur la commune de Neyron dans l’Ain qui ne contrôlait que les voitures. Il sera mis en service dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 octobre à 0H00. Cet appareil effectuera les prises de vues par l’avant. Le profil de la descente de Sermenaz et les différents échangeurs situés immédiatement après constituent une zone particulièrement dangereuse pour tous les usagers. La vitesse autorisée dans ce secteur est de 90 km/h pour les voitures et de 70 km/h pour les poids lourds. C’est le 35e radar contrôlant la vitesse et le 5e spécifique poids lourds qui devient opérationnel dans le département du Rhône.
Le respect des limitations de vitesse représente un enjeu majeur dans la lutte contre l’insécurité routière. Ce t…

Champignons : 546 cas d’intoxication dont 1 cas grave chez un enfant !

"Ne consommez jamais un champignon dont l’identification n’est pas certaine !" Entre le 1er juillet et le 6 octobre 2013, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a répertorié 546 cas d’intoxication par des champignons, dont 1 cas grave chez un enfant de 18 mois ayant nécessité une greffe hépatique. Du fait des conditions météorologiques pluvieuses, ces cas, enregistrés par le réseau des Centres antipoison et de toxicovigilance (CAPTV), sont en forte augmentation depuis ces dernières semaines (25 cas du 9 au 15 septembre, contre 177 cas du 30 septembre au 6 octobre). Ce pic d’intoxication est plus précoce qu’en 2012.  Ces intoxications sont la conséquence, dans la majorité des cas, d’une confusion avec d’autres champignons comestibles. Certaines personnes pratiquent la cueillette sans chercher à identifier les champignons et sans connaître les risques d’intoxication avant leur consommation. Les conséquences sur la santé de ce type d’intoxications peuvent être très graves (troub…